Les dernières actualités . Mot clé : médecins

Notre sélection de livres

publiée le 10 janvier 2020

Parmi les nouveautés en librairie, nous avons sélectionné plusieurs ouvrages susceptibles de vous intéresser en tant que professionnel de la santé. On aborde cette fois-ci le burn-out parental, le déni de grossesse et la contraception.

Comment traiter le burn-out parental ? Manuel d'intervention clinique

Il s’agit du tout premier manuel destiné aux professionnels de santé pour les aider à accompagner les parents en situation de burn-out dans le cadre d’une prise en charge de groupe. L’ouvrage propose un programme en 8 séances de 2 heures. Tout le matériel nécessaire est inclus dans le manuel : déroulé, rappel des notions fondamentales, exercices à proposer avec des supports en version imprimable. Des témoignages de parents et de professionnels éclairent chaque séance avec notamment des astuces et des points de vigilance.
Paru en octobre 2019 – De Boeck Supérieur

Elles accouchent et ne sont pas enceintes : le déni de grossesse

Paru en 2011 et réédité récemment pour la première fois en format poche, ce livre remet en cause un certain nombre de certitudes sur l'instinct maternel, la grossesse, le lien précoce parents/bébé… En s’appuyant sur de nombreux cas, l’ouvrage répond aux questions que pose le déni de grossesse : comment le corps peut-il dissimuler une grossesse ? Comment le bébé arrive-t-il à se développer normalement ? Quels sont les types de personnalités victimes du déni de grossesse ? Quel est le rôle de l'entourage de la femme enceinte ?
Paru en octobre 2019 –  Les liens qui libèrent


La contraception : répondre aux questions les plus fréquentes, déconstruire les idées reçues, retenir l'essentiel

Conçu par trois gynécologues-obstétriciens, ce guide pratique s’adresse aux gynécologues, médecins généralistes et sages-femmes pour faciliter leurs rôles d’information et de prescription des contraceptifs. Il explique avec simplicité les mécanismes d'action de chaque contraceptif ainsi que la façon de l’utiliser et les contre-indications. Grâce aux différents cas cliniques présentés, il permet de faire face à toutes les situations possibles.
Paru en octobre 2019 –  Vuibert

Achat de médicaments sur Internet

publiée le 16 décembre 2019

Comment alerter et aussitôt rassurer vos patients sur l’achat de médicaments sur Internet ? Voici l’essentiel à leur dire, sous forme de 3 questions-réponses.

Quels sont les risques en cas d’achat de médicaments sur Internet ?

L’Organisation mondiale de la santé estime que, partout dans le monde, y compris en France, on trouve sur Internet des médicaments qui sont falsifiés ou contrefaits. Certaines contrefaçons ressemblent tellement au produit authentique qu'elles peuvent tromper la vigilance des patients comme des professionnels de santé. Quasiment tous les médicaments sont concernés, originaux comme génériques.
Ces produits peuvent non seulement ne pas traiter les maladies qu’ils sont censés cibler, mais ils peuvent aussi être toxiques donc dangereux pour la santé des patients. 

Pour résumer : inefficacité voire toxicité.

Alors, sur quels sites Internet est-il possible d’acheter des médicaments en toute sécurité ?


 En France, la qualité et la sécurité des médicaments est garantie sur les sites des pharmacies qui ont obtenu une autorisation officielle pour vendre des médicaments sur Internet. La liste officielle de ces pharmacies en ligne est disponible sur le site de l’Ordre national des pharmaciens et sur le site du Ministère chargé de la santé.
Il est facile d’identifier les sites autorisés car ils ont l’obligation de comporter un logo officiel sur chaque page concernée par la vente en ligne de médicaments. Si le site est bien autorisé, un clic sur le logo renvoie le patient vers la liste officielle des pharmacies dans laquelle il est mentionné.

Pour résumer : le logo officiel permet de vérifier que la e-pharmacie est légale.

Peut-on acheter tous les médicaments sur Internet ?

En France, seuls les médicaments en vente libre, qui peuvent être obtenus sans ordonnance, sont disponibles dans les pharmacies en ligne.

Si votre patient veut en savoir plus, vous pouvez l’inviter à consulter le site d’information publique sante.fr.


Exonération de CFE en zone rurale

publiée le 06 décembre 2019

Vous êtes médecin ou auxiliaire médical libéral et vous avez ouvert en 2019 un cabinet secondaire en zone rurale ? Vous êtes peut-être concerné par l’exonération de la cotisation foncière des entreprises (CFE). 

L’administration fiscale a récemment précisé dans quelles conditions les professionnels de santé libéraux peuvent bénéficier d’une exonération temporaire de cotisation foncière des entreprises (CFE). Jusqu’à présent, l’exonération de CFE bénéficiait uniquement aux cabinets libéraux de médecins et auxiliaires médicaux (infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, pédicures, podologues, orthophonistes…) qui se sont installés ou regroupés dans les communes de moins de 2 000 habitants ou dans une zone de revitalisation rurale (ZRR).

Extension aux cabinets secondaires, notamment en désert médical 

Cet avantage fiscal est désormais étendu aux cabinets secondaires de médecins ou auxiliaires médicaux dans les mêmes types de communes (moins de 2000 habitants ou ZRR), mais aussi dans les déserts médicaux (au sens de l’article L.1434-4 du Code de la santé publique). 
L’exonération est réservée aux cabinets ouverts à compter du 1er janvier 2019. Elle s’appliquera donc à partir des impositions dues au titre de 2020.
Un praticien qui dispose d’un cabinet principal dans une autre commune, quelle que soit sa taille et sa situation géographique, peut bénéficier de l’exonération de CFE pour son cabinet secondaire, indépendamment du fait que son cabinet principal bénéficie ou non de l’exonération de CFE.

Un avantage fiscal qui peut durer jusqu'à 5 ans

Comme pour les cabinets principaux, la durée de l'exonération des cabinets secondaires est comprise entre 2 et 5 ans selon les communes.

Revenus 2018

publiée le 25 novembre 2019

A l’approche de cette fin d’année, La Médicale revient sur l’état des lieux* des revenus des médecins libéraux pour l’exercice 2018. Un résultat disparate en fonction des spécialités et qui n’a pas favorisé les généralistes.

87.775 euros. Telle est la moyenne du montant des revenus imposables des médecins généralistes libéraux en 2018. Un chiffre en baisse de 0,9% par rapport à l'année précédente. La raison principale de cette diminution ? Des rémunérations forfaitaires décevantes au regard des Rémunérations sur Objectifs de Santé Publique (ROSP), doublées d’un poids des charges accru, selon les données de l'Union Nationale des Associations Agréées (UNASA). Pour mémoire, ces dernières sont basées sur les déclarations de résultats de près de 30.000 médecins libéraux, dont près de 18.000 généralistes.

Revenus en berne pour les généralistes

Ainsi, en 2018, les rémunérations forfaitaires octroyées en plus du paiement à l'acte, en fonction de l'atteinte d'objectifs de santé publique ou de modes d’organisation spécifiques, se sont élevées à environ 6.000 euros en moyenne. Alors qu’elles dépassaient les 7.000 euros lors de l'exercice précédent. Une année qui avait été plutôt faste pour les généralistes, puisque leurs revenus avaient augmenté de 3,7%, dopés par le passage du tarif de la consultation à 25 euros au printemps 2017.

Embellie globale pour les spécialistes

Hormis les rhumatologues (- 4,4%, à 75.664 euros en moyenne) et les stomatologues (- 0,9%, à 107.404 euros), les médecins spécialistes, ont, dans l’ensemble, vu leurs revenus progresser en 2018. D’ailleurs, pour une dizaine de disciplines (sur une vingtaine), la hausse dépasse les 3%. Pour même dépasser les 10% pour trois d'entre elles. Il s’agit de la neurologie (+ 14,4%, à 101.442 euros), de la chirurgie générale (+10,8% à 150.122 euros), et de l'urologie (+10,5% à 141.118 euros).

Palmarès 2018

Quant au palmarès des revenus, les anesthésistes-réanimateurs se situent sur la plus haute marche du podium. Avec une progression de 6,6%, par rapport à l’année précédente, ils atteignent 182.492 euros en moyenne, en 2018. Viennent ensuite les ophtalmologues (150.990 euros, soit une hausse de 2,4%), suivis de près par les chirurgiens généraux (150.122 euros, +10,8%) et les chirurgiens orthopédistes (147.437 euros, + 4,5%). Puis, par les gastroentérologues et hépatologues (131.331 euros, + 7,1%), les cardiologues (131.141 euros, + 3,6%). On notera au passage que les radiologues, profession qui avait conclu un accord sur la pertinence des actes avec l’Assurance Maladie cette même année 2018, ont enregistré une légère augmentation de leurs revenus moyens (109 600 euros, + 0,2%).

*Source : UNASA (Union nationale des associations agréées) - "Données statistiques sur la profession libérale en France" - données 2018"

Notre sélection de livres

publiée le 31 octobre 2019

Voici notre nouvelle sélection d’ouvrages susceptibles de vous intéresser en tant que professionnel de la santé. Un regard sur la société porté dans 3 directions : la procréation artificielle, la place du religieux et du spirituel dans la prise en charge du patient, l’impact de l’environnement sur la santé.

Made in Labo - De la procréation artificielle au transhumanisme

La naissance en 1978 du premier bébé-éprouvette a ouvert la boîte de Pandore de la manipulation du génome. Dominique Folscheid, professeur de philosophie et codirecteur du département d'éthique biomédicale du Collège des Bernardins, livre une analyse percutante des risques médicaux, psychologiques et éthiques liés aux nouvelles formes de procréation artificielle. Cet ouvrage éclairé arrive à point nommé, à l’heure de l'examen par les députés du projet de loi bioéthique.
Paru en mai 2019 – Cerf


Intégrer le religieux et le spirituel dans le soin

Les personnes malades, en particulier lorsqu’elles souffrent d’une affection grave ou mortelle, attendent des soignants qu’ils prennent en compte leur religion et/ou leurs préoccupations spirituelles dans leurs relations et dans leur thérapie. Soin, laïcité, religion et spiritualité - Intégrer le religieux et le spirituel dans le soin permet de comprendre en quoi la religion et la spiritualité peuvent devenir une ressource dans la prise en charge soignante. Cet ouvrage collectif, fondé sur des expériences de terrain, propose des clés de compréhension, des éléments méthodologiques et des outils pour intégrer dans le soin la prise en compte des besoins spirituels et/ou religieux des patients, dans le respect des règles de la laïcité. 
À paraître le 31 octobre 2019 –  Lamarre


L'environnement en France : focus environnement et santé

Cette publication dresse un panorama synthétique des principales sources de contamination environnementale susceptibles d’avoir un impact sur la santé humaine : températures extrêmes, pollens, pollution de l’air, nuisances sonores, pesticides, perturbateurs endocriniens, radiofréquences… Sans prétendre à l’exhaustivité, il ambitionne de nous faire mieux comprendre les enjeux majeurs actuels en matière de santé-environnement pour la France.
Juin 2019 –  La Documentation française




Contactez-nous

La Médicale propose des solutions d'assurances dédiées aux professionnels de la santé : Responsabilité Civile Professionnelle, Prévoyance, Multirisque Professionnelle mais aussi Santé, Auto, Habitation, Assurance Emprunteur... Quelle que soit votre activité, découvrez l'ensemble des offres de La Médicale pour vous couvrir aussi bien dans votre vie professionnelle que privée.