La téléconsultation souffle sa première bougie

Publiée 21 octobre 2019

téléconsultation e-santé innovation 

Cet automne marque le premier anniversaire de la mise en œuvre de la téléconsultation. L’Assurance Maladie a publié mi-septembre les chiffres de cette consultation d’un nouveau genre qui monte graduellement en puissance.

Soixante mille. Un an après son remboursement par l’Assurance Maladie, tel est le nombre de téléconsultations facturées au 15 septembre 2019, relevé par les services de la Caisse nationale d’assurance maladie sur l’ensemble du territoire. La téléconsultation apparaît donc s’installer progressivement comme une nouvelle modalité de prise en charge des patients. Une tendance qui réjouit le directeur général de l’Union nationale des caisses d’assurance maladie, Nicolas Revel. Ce dernier se déclare ainsi confiant : « nous savions qu’un temps serait nécessaire à l’appropriation de ce mode d’intervention novateur … (mais) ... la montée en charge est nette et va aller en s’accélérant, en s’appuyant notamment sur les autres professions engagées dans la démarche comme les infirmiers ou les pharmaciens », estime-t-il. 

Augmentation constante et pic estival

Les services de l’Assurance Maladie ont observé que « le nombre de téléconsultations facturées chaque mois est en constante augmentation depuis la mise en place du remboursement en septembre 2018 ». Des facturations qui s’accélèrent nettement depuis le début de l’année 2019. Si, en janvier, 2 000 téléconsultations étaient décomptées, elles atteignaient 7 000 pour le mois de mai, pour dépasser la barre des 10 000 mensuelles depuis l’été. Quant au rythme hebdomadaire de cette rentrée 2019, « le nombre de téléconsultations se situe autour de 3 300 par semaine », poursuit la Cnam.

Profil-type des médecins pratiquant la téléconsultation

Quels sont les médecins qui pratiquent la téléconsultation ? « 85 % des téléconsultations sont facturées par des médecins libéraux et 8 % par des centres de santé. Depuis l’entrée en vigueur du remboursement, 1 647 médecins libéraux ont facturé des téléconsultations ». Et parmi ceux-ci, « ce sont les médecins généralistes qui pratiquent le plus la téléconsultation avec 65 % des actes, tandis que les spécialistes représentent 35 % des actes facturés. Chez ces derniers, on note qu’une téléconsultation est facturée 1 fois sur 7 par un psychiatre, 1 fois sur 12 par un gynécologue et 5% par un pédiatre. Les téléconsultations sont facturées à 62 % par des hommes et à 38 % par des femmes, conformément à la proportion d’hommes et femmes médecins en exercice actuellement », analyse la Cnam. 

Un engouement plus prononcé chez les jeunes médecins

Les médecins « téléconsultants » sont globalement plus jeunes que la moyenne de la profession, relève également l’Assurance Maladie.  Ainsi, « la moitié d'entre eux a moins de 50 ans alors que cette classe d'âge ne constitue que 37 % de l'ensemble des effectifs de généralistes libéraux ». Tandis que « les médecins de plus de 60 ans recourent proportionnellement moins à la téléconsultation que leurs confrères : plus d'un médecin libéral sur trois a plus de 60 ans mais ils ne sont à l’origine que de 15 % des téléconsultations ». 

Contactez-nous

La Médicale propose des solutions d'assurances dédiées aux professionnels de la santé : Responsabilité Civile Professionnelle, Prévoyance, Multirisque Professionnelle mais aussi Santé, Auto, Habitation, Assurance Emprunteur... Quelle que soit votre activité, découvrez l'ensemble des offres de La Médicale pour vous couvrir aussi bien dans votre vie professionnelle que privée.