Lutter contre les déserts médicaux

Publiée 10 octobre 2017

Les propositions du syndicat de médecins CSMF pour lutter contre les déserts médicaux

Dans le cadre de l’élaboration d’un plan de lutte contre les déserts médicaux qui sera présenté en septembre, le gouvernement a consulté les syndicats de médecins libéraux. Parmi eux, la CSMF a proposé plusieurs pistes d’action en juillet. Pour l’essentiel, il s’agit de développer les stages des futurs médecins en cabinet libéral, et de s’appuyer sur les collectivités pour aider concrètement le médecin à s’installer avec sa famille dans un désert médical. Sans oublier le déploiement de la télémédecine.

Des stages obligatoires en cabinet médical dès la 3e année d’étude

Afin de susciter des vocations en faveur de l’exercice libéral, la Confédération préconise notamment de rendre obligatoires des stages de découverte, dès la 3e année d’étude, dans des cabinets de médecine générale et spécialisée, en favorisant les zones dites « fragiles ». Les médecins libéraux seraient encouragés à accueillir des stagiaires grâce à une augmentation de leur rémunération. Quant au stagiaire exerçant en dehors de son lieu d’études, il bénéficierait d’indemnités de logement et de déplacements pour que son stage ne lui engendre pas de dépenses supplémentaires.

Un accompagnement à l’installation dans un désert médical

En complément des incitations financières et fiscales existantes, la CMSF propose que les collectivités contribuent concrètement à faciliter l'installation de la famille du médecin en désert médical : elles pourraient aider à trouver un travail pour son conjoint ou placer ses enfants en crèche par exemple.

Les leviers de la télémédecine

Le syndicat est favorable au déploiement de la téléconsultation (prise en charge d’un patient à distance), mais avec une rémunération des actes basée sur la grille tarifaire habituelle et un accompagnement des médecins pour s’équiper.
Quant au soutien des médecins via la télé expertise (un médecin expert apporte ses conseils sur un cas complexe), elle pourrait compenser l’absence de spécialistes dans les déserts médicaux qui, souligne la CSMF, est « très dissuasive pour l’installation des jeunes médecins généralistes ».

À noter également des préconisations pour faciliter des conditions d’exercice plus évolutives (mixer activité salariée et libérale, cumuler emploi et retraite) et encourager le regroupement des médecins (salariat entre médecins, délégation de tâches entre professionnels).
Les propositions du syndicat auront-elles été entendues par le gouvernement ? A suivre très prochainement lors de l’annonce du plan gouvernemental anti déserts médicaux.

Contactez-nous

Recherchez votre agence

rechercher agences La MédicaleEn cliquant
sur la carte

Posez une question, informez-vous

Les assurances Médicale de France proposent des prestations spécifiques pour les métiers de la santé : découvrez les offres responsabilité civile pour professionnel de santé, la protection juridique du médecin, l'assurance emprunteur du professionnel de santé et les offres multirisques habitation pour protéger le lieu de travail