Les pharmaciens face à une hausse de la violence

Publiée 22 décembre 2020

pharmaciens  étude 


Dans un contexte épidémique inédit, "l'anxiété générale de la population, exacerbée durant le premier confinement, semble avoir eu des répercussions sur la sécurité des pharmaciens, comme le montre la hausse des violences signalées", analyse l'Ordre national des pharmaciens. Ainsi, entre janvier et fin novembre 2020, 523 agressions ont été déclarées à l'Ordre par des pharmaciens officinaux, hospitaliers et biologistes médicaux. Soit 73% de plus que sur l'année 2019 complète (303 déclarations). Ces signalements proviennent en très grande majorité des pharmaciens d'officine (508 déclarations) de métropole et d'outre-mer. 

Un Réseau d'écoute et de conseils

 "Il y a eu autant d'agressions recensées sur les premiers mois de 2020 que sur toute l'année 2019 : je ne peux que le déplorer alors même que les pharmaciens font face à cette crise depuis des mois, au service de la santé publique. Les pharmaciens ne sont pas seuls face à ces situations de détresse : un réseau de conseillers ordinaux référents sécurité est mis à leur disposition et leur apporte écoute et conseils pour les accompagner dans leurs démarches" déclare Carine Wolf-Thal, Présidente du Conseil national de l'Ordre des pharmaciens.

Des chiffres détaillés

Sur les 508 agressions recensées depuis janvier (dont 14 en outre-mer) 56% correspondent à des injures et des menaces et 44% à des vols. Les déclarations des pharmaciens sont particulièrement concentrées sur les mois du premier  confinement (mars à mai), à hauteur de 37% du total (soit 188 déclarations sur 508). La part des injures est d'autant plus importante durant cette période puisqu'elle représente 70% des déclarations (soit 135 sur 188). Dans une période où les pharmaciens ont été confrontés à une forte demande de masques de protection et de gels hydro-alcooliques, les incivilités liées à la Covid-19 représentent 10% des agressions recensées entre janvier et fin novembre et, là encore, se concentrent entre mars à mai 2020. Par ailleurs, le nombre de vols et de cambriolages a lui aussi explosé durant ces mois particuliers : un quart des vols déclarés se sont déroulés entre mars et mai 2020. "Si l'argent liquide reste le premier motif des cambriolages en officine, certaines déclarations font état de vols de masques et de gel", précise l'Ordre. 

L'Ile-de-France, région la plus touchée

Avec 111 déclarations déposées, l'Ile-de-France concentre 22% des agressions entre janvier et fin novembre 2020, contre 15,6% en 2019. Ce qui en fait la région la plus touchée. Sur ces 111 déclarations, 72% d'entre elles concernent des vols et 28% des agressions. A l'échelle départementale, Paris et l'Oise sont principalement concernés : près d'un tiers des déclarations d'Ile-de-France provient de Paris (34 déclarations), et 25% de l'Oise (28 déclarations). Les régions Hauts-de-France et Occitanie suivent, concentrant respectivement 16% et 12% des déclarations d'agressions.

Pour plus d'informations : Ordre national des pharmaciens.


Contactez-nous

La Médicale propose des solutions d'assurances dédiées aux professionnels de la santé : Responsabilité Civile Professionnelle, Prévoyance, Multirisque Professionnelle mais aussi Santé, Auto, Habitation, Assurance Emprunteur... Quelle que soit votre activité, découvrez l'ensemble des offres de La Médicale pour vous couvrir aussi bien dans votre vie professionnelle que privée.

×

Nous récoltons vos données

Nous stockons et accédons à des informations non sensibles sur votre appareil, comme des cookies ou l'identifiant unique de votre appareil, et traitons vos données à caractère personnel comme votre adresse IP ou un identifiant cookie, pour des traitements de données comme la mesure du nombre de visiteurs. Ces informations seront conservées 13 mois à des fins statistiques. Vous pouvez faire un choix ici et modifier vos préférences à tout moment sur notre page concernant les cookies accessibles depuis toutes les pages de ce site web. Aucun cookie ne sera déposé si vous décidez de remettre votre choix à plus tard.

Tout accepter Tout refuser
×

Paramétrer les cookies

Un cookie est un fichier déposé sur votre navigateur, quand vous accédez à certains sites web.
Les cookies aide à reconnaître les préférences d'un internaute en se basant de sa précédente visite sur ce même site.

Un cookie ne contient pas et ne recueille pas d'informations, mais il est lu par le serveur du navigateur.
La lecture permet de garder en mémoire la navigation de l'internaute.
Voici le contenu général des cookies stockés dans la mémoire du navigateur :

  • le nom du serveur d'où le cookie a été envoyé ;
  • la durée de vie du cookie ;
  • une valeur unique permettant de différencier les sessions et qui permet de reconnaître un ID, quand il revient sur le site.

Pour en savoir plus sur les cookies, les données que nous utilisons, les traitements que nous réalisons, vous pouvez consulter notre charte de l'internaute.

Cookies de fonctionnement

Les cookies techniques de l'espace client garantissent le bon fonctionnement du site et permettent d'accéder aux espaces réservés et personnels, de mettre en œuvre les mesures de sécurité.

Durée de conservation : 13 mois

Liste des responsables : La Médicale

Liste des destinataires : La Médicale

Toujours actifs

Cookies de mesure d'audience

AT Internet peut déposer des cookies permettant d'obtenir les statistiques de fréquentation du site (nombre de visites, pages les plus visitées, ...).

Durée de conservation : 13 mois

Liste des responsables : AT Internet

Liste des destinataires : La Médicale

Cookies des réseaux sociaux

Twitter, Facebook, Linkedin et Tumblr peuvent déposer des cookies qui retracent les interactions depuis l'espace client avec les modules sociaux (Twitter, Facebook, Linkedin et Tumblr).

Durée de conservation : 13 mois

Liste des responsables : Les réseaux sociaux

Liste des destinataires : Les réseaux sociaux