Les nouvelles technologies en santé

Publiée 09 novembre 2017

À une très forte majorité, les radiologues estiment que l’intelligence artificielle, la réalité virtuelle ou encore la robotique vont avoir des répercussions positives sur leur profession, d’après une récente enquête.

Les radiologues n’ont pas peur du progrès technique. Au contraire : plus des deux tiers d’entre eux appréhendent les nouvelles technologies comme une opportunité à la fois pour les professionnels de santé et pour les patients, selon une étude rendue publique le 12 octobre 2017.
D’après cette enquête menée auprès de 271 radiologues par GE Healthcare, l'un des leaders mondiaux de la fabrication d'équipements d'imagerie médicale, pour le compte de la Société française de radiologie (SFR), 82% des professionnels interrogés estiment que l’intelligence artificielle (IA) peut améliorer la pertinence des décisions cliniques.

Diagnostics réalisés à l’aide de l’IA

Ils sont 80% à considérer que ces technologies avancées capables de reproduire des comportements intelligents peuvent permettre d’optimiser la productivité. Ainsi, 67% des radiologues sondés envisagent que certains diagnostics seront réalisés à l’aide de l’intelligence artificielle. Pour autant, 66% d’entre eux rejettent l’idée selon laquelle l’IA puisse un jour les remplacer.
Pour 71% des déclarants, la robotique va fortement impacter leur métier. Le même avis est partagé à 69% en ce qui concerne la réalité virtuelle. 91% des radiologues sondés pensent que les univers informatisés dans lesquels on peut interagir virtuellement vont apporter de nouveaux moyens de formation. Munis de casques de réalité virtuelle, les professionnels de santé vont pouvoir plus facilement se mettre en situation et ainsi, se former, supputent-ils.

Échanges améliorés grâce au « big data »

88% des déclarants jugent que le digital peut accroître la collaboration entre les différents services à l’hôpital et permettre, de cette façon, une approche plus globale du parcours de soin des patients. D’une manière générale, 56% voient dans le « big data » le moyen d’avoir accès à un ensemble beaucoup plus large d’informations.
Selon 47% des radiologues interrogés, l’exploitation des masses de données va ainsi permettre de faciliter la collaboration entre praticiens sur un cas. Pour 40% d’entre eux, le big data va également améliorer les échanges entre professionnels d’une même spécialité.
« Les radiologues ont conscience que leur implication sera déterminante pour arriver aux progrès annoncés », peut-on lire dans l’étude de la SFR. Pour la moitié d’entre eux, cela passe par une veille croissante de l’évolution des nouvelles technologies et la mise en place de groupes de professionnels pour échanger sur les meilleures pratiques. 35% se déclarent prêts à tester ou à participer au développement des « high tech ». Mieux : 12% des répondants évoquent même l’idée de créer une start-up.

Contactez-nous

Recherchez votre agence

rechercher agences La MédicaleEn cliquant
sur la carte

Posez une question, informez-vous

Les assurances Médicale de France proposent des prestations spécifiques pour les métiers de la santé : découvrez les offres responsabilité civile pour professionnel de santé, la protection juridique du médecin, l'assurance emprunteur du professionnel de santé et les offres multirisques habitation pour protéger le lieu de travail