Les Français redoutent le jugement des soignants

Publiée 12 octobre 2017

Selon une enquête publiée le 18 septembre 2017, 78% des personnes interrogées ont craint ou expérimenté le jugement d’un professionnel de santé.

Les patients ont peu ou prou peur de l’opinion formulée à leur égard par le personnel soignant. Parmi un échantillon représentatif de 1.000 personnes âgées de 18 ans et plus, 78% des individus interrogés déclarent en effet craindre ou avoir expérimenté le jugement d’un professionnel de santé, d’après un sondage réalisé par l’institut BVA pour le compte du site de consultations médicales en ligne Zava.
Un pourcentage qui atteint 83% chez les femmes et grimpe même à 87% chez les jeunes de 18 à 34 ans. Le jugement le plus redouté est celui du médecin, qu’il soit généraliste ou spécialiste, dans 74% des cas. Puis vient le pharmacien cité dans 17% des réponses. La secrétaire médicale arrive au troisième rang (16%), suivie des infirmiers (9%). Le problème est que, dans la majorité des situations, il s’agit de points de vue négatifs.

Un frein à l’accès aux soins

31% des sondés craignent ou ont vécu une remarque désobligeante. 22% appréhendent la leçon de morale. 18% ont peur que le professionnel ait une mauvaise opinion d’eux. 14% redoutent de devoir s’expliquer sur les raisons qui les amènent à consulter ou à devoir prendre des médicaments. 5% tremblent à l’idée que le soignant parle de leur pathologie à un proche.
Du coup, un Français sur deux dit avoir été freiné dans son accès aux soins à la suite de la crainte ou de l’expérience d’un jugement d’un professionnel de santé. Pour cette raison, 38% avouent avoir repoussé la prise d’un rendez-vous médical. Pire : 25% reconnaissent avoir carrément renoncé à des soins.

Des impacts importants

Une décision lourde de conséquence puisque, parmi ceux qui ne se sont pas soignés, 51% ont subi des conséquences négatives. 41% font état de désordre psychologique, comme du stress, une baisse de moral, l’isolement. 6% ont connu une dégradation de leurs relations avec leurs proches. Plus ennuyeux : 16% ont vu leur problème de santé s’aggraver.
On l’aura compris, le regard du soignant sur le patient peut avoir un impact important. Les professionnels de santé doivent d’autant plus en avoir conscience et prendre ce facteur en compte que, toujours selon le sondage BVA-Zava, 45% des sondés n’osent pas eux-mêmes aborder le sujet.

Contactez-nous

Recherchez votre agence

rechercher agences La MédicaleEn cliquant
sur la carte

Posez une question, informez-vous

Les assurances Médicale de France proposent des prestations spécifiques pour les métiers de la santé : découvrez les offres responsabilité civile pour professionnel de santé, la protection juridique du médecin, l'assurance emprunteur du professionnel de santé et les offres multirisques habitation pour protéger le lieu de travail