La qualité des soins plébiscitée par les Français

Publiée 12 juillet 2019

Deloitte a publié début juin la 8ème édition de son baromètre santé. Plus de 2.000 personnes ont été interrogées par Opinionway. Il en ressort une forte adhésion des Français au système de santé dans l’Hexagone ainsi qu’au personnel médical.

Les Français sont fiers de leur système de santé. Il faut dire qu’il répond bien à leurs attentes, comme l’indiquent ces chiffres :
  • 81% des Français apprécient la qualité des soins (diagnostic, prise en charge traitement)
  • 80% reconnaissent la sécurité des soins (risques opératoires, risques d’infection)
  • 75% ont de l’estime pour la pédagogie déployée par le personnel soignant (explication sur la maladie, les gestes à faire pour bien se soigner).
Néanmoins, il existe une différence de perception entre les citadins et les ruraux. Les seconds se déclarent en effet à 54% insatisfaits quant à la question de l’accessibilité des soins. Concernant les déserts médicaux, les Français souhaitent d’ailleurs en priorité le développement de l’exercice en cabinet de groupe (37%), devant la fin du numerus clausus (27%). 

Sur un autre sujet qui fait débat, 55% des femmes de moins de 35 ans plaident pour une maternité proche de leur résidence, même si son niveau d’activité et de spécialisation est plus faible.

On n’en est pas encore là, mais 57% des sondés verraient d’un bon œil la progressivité des frais de santé en fonction des risques pris (alcool, tabac, pratique de sports violents).

Le rôle du généraliste

Deux tiers des sondés considèrent le médecin traitant comme le pivot indispensable en matière de prévention ou d’éducation sanitaire. Les géants du numérique comme Google n’enthousiasment pas les foules sur ce point. 

Logiquement, 86% des Français se disent même disposés à donner au médecin traitant l’accès à leur données personnelles de santé. Huit Français sur 10 accepteraient aussi de les partager avec un spécialiste ou avec l’hôpital, une confiance dont ne bénéficient que dans une moindre mesure le pharmacien (62%) ou la mutuelle (38%).

Une dose de nouvelles technologies

Si l’utilisation des outils numériques progresse, comme la mise en ligne d’analyse médicale, les Français sont encore peu friands d’objets connectés liés à la santé. 

En revanche, dans l’aide au diagnostic, 68% des sondés ne voient pas d’inconvénients à consulter un médecin ayant recours à des outils d’intelligence artificielle (IA). 

Dans de nombreux cas de figure, les Français hésitent encore pour la téléconsultation, entre ceux qui préfèrent conserver un contact humain, et d’autres qui veulent s’en affranchir. Pour un renouvellement d’ordonnance, par exemple, 31% des sondés choisissent la téléconsultation avec la présence d’un médecin, tandis que 6% optent pour le format web sans interaction humaine.

Des inquiétudes latentes

86% des Français trouvent le prix des médicaments élevés ou trop élevés (contre 81% en 2018). C’est sans doute une des raisons pour laquelle 62% d’entre eux ont une mauvaise image des laboratoires pharmaceutiques.

Quant au panier 100% Santé, 30% des personnes interrogées craignent un moins bon niveau de qualité des équipements proposés en optique, dentaire et audioprothèse. 

Et, 58% des assurés redoutent une hausse des cotisations de leur complémentaire santé. Seuls 35% accepteraient de payer plus, à raison d’un budget moyen supplémentaire d’environ 30€ par an.

Contactez-nous

La Médicale propose des solutions d'assurances dédiées aux professionnels de la santé : Responsabilité Civile Professionnelle, Prévoyance, Multirisque Professionnelle mais aussi Santé, Auto, Habitation, Assurance Emprunteur... Quelle que soit votre activité, découvrez l'ensemble des offres de La Médicale pour vous couvrir aussi bien dans votre vie professionnelle que privée.