Automédication

Publiée 06 septembre 2019

patients population automédication 

8 Français sur 10 pratiquent l’automédication, surtout pour des maux de tête ou de gorge et en cas d’état grippal. La prise de médicaments issus d’une ancienne prescription est largement répandue ; ce qui n’est pas sans risque. Toutefois le conseil du pharmacien est sollicité dans la majorité des situations d’automédication.  

L'automédication est pratiquée par 80% des Français, selon un récent sondage* ; et près d’une personne sur 4 envisage de recourir davantage à l’automédication dans un proche avenir.

Il faut savoir que les Français ont une compréhension de l’automédication qui ne se limite pas aux seuls médicaments sans ordonnance ou à prescription médicale facultative. En effet, les réponses au sondage montrent que la définition populaire de l’automédication intègre notamment la médecine alternative, les dispositifs médicaux ou encore les vitamines.

Dans quelles situations ?

L’automédication est surtout pratiquée pour des problèmes de santé peu importants (46%) et/ou des situations connues (44%) : maux de tête (46%), état grippal (51%) et maux de gorge (41%) sont les cas les plus courants. 
Le recours à l’automédication est surtout motivé par la facilité d’accès au traitement (78%). 1 Français sur 2 estime que l’automédication lui fait gagner du temps.

À quel moment ?

Les Français font le choix de l’automédication dès le début des symptômes (43%) ou quelques jours après (39%). Rares sont les cas du recours à l’automédication en complément d’une prescription (2%).


Avec quelles informations ?

Même si le pharmacien joue un rôle clé, notamment pour le choix du médicament (pour 59% des sondés), les sites internet spécialisés en santé constituent une source d’information déterminante pour 20% des Français. Les effets indésirables et les interactions possibles entre médicaments figurent en tête des attentes d’informations.



Dans le contexte actuel de digitalisation de la société et de la montée en puissance de l’intelligence artificielle, les Français réaffirment le rôle de référents des professionnels de santé dans la pratique de l’automédication. Ainsi 9 personnes sur 10 pensent que le pharmacien aura un rôle identique voire plus important dans la pratique de l’automédication dans les années à venir.

*Sondage réalisé par Harris Interactive pour l’Afipa, la fédération des fabricants de produits d'automédication. 2 vagues (du 30 août au 5 septembre 2018 puis du 13 au 15 février 2019) auprès de 1000 personnes représentatives de la population française, via un questionnaire auto-administré en ligne.

Contactez-nous

La Médicale propose des solutions d'assurances dédiées aux professionnels de la santé : Responsabilité Civile Professionnelle, Prévoyance, Multirisque Professionnelle mais aussi Santé, Auto, Habitation, Assurance Emprunteur... Quelle que soit votre activité, découvrez l'ensemble des offres de La Médicale pour vous couvrir aussi bien dans votre vie professionnelle que privée.