Comment exercer dans des conditions optimales de sécurité ?

Publiée 04 avril 2018

Fiche conseil 👍

L’année 2017 a été marquée par des violences mortelles exercées à l’encontre de médecins dans l’exercice de leurs fonctions. Depuis 15 ans, l’Observatoire de la sécurité des médecins, créé par le CNOM, recense les agressions subies par les confrères. Dernier chiffre en date : 968 déclarations en 2016. Pour la sécurité « sans faille » de votre local, des biens et des personnes, voici une check-list des incontournables à respecter.

Bien sécuriser votre cabinet médical


Les équipements de protection pour l’extérieur et l’intérieur

  • Vérifiez la fermeture et la surveillance des issues : porte blindée, clés de sûreté, interphone ou visiophone.
  • Installez un dispositif de surveillance pour l’entrée et la salle d’attente (attention, l’utilisation de la télésurveillance est très encadrée, renseignez-vous auprès de votre Ordre départemental).
  • Éventuellement, demandez à la mairie d’étendre le système de vidéoprotection aux abords de votre local.

Le matériel médical et les biens personnels

  • Mettez vos biens et le matériel médical sous clé.
  • Ne conservez pas d’espèces, cachez vos ordonnances ainsi que les produits ou médicaments à risque.
  • Fixez votre matériel informatique sur le bureau.
  • N’hésitez pas à investir dans un coffre-fort.

Se protéger et protéger sa patientèle


Bien souvent les agressions sont le fait de patients. Une vigilance de tous les instants permet de repérer tout comportement suspect.

  • Rapprochez-vous de votre commissariat de police. Dans certaines zones difficiles, un policier ou gendarme est référent pour les médecins. Il identifie directement votre appel et votre localisation même si vous ne parlez pas et intervient dans les meilleurs délais.
  • Certaines localités proposent aussi des boîtiers d’appel reliés directement à la police.
  • Adoptez les bons gestes et les bons mots pour éviter les conflits avec un patient agressif. Le Cnom propose diverses pistes pour désamorcer les situations anormales.
  • Sensibilisez vos patients (à ce titre, l’Ordre a réalisé une affiche pour les cabinets médicaux).

Conduite à tenir en cas d’agression


  • Portez plainte auprès du commissariat le plus proche.
  • Remplissez en ligne la fiche de signalement proposée par l’Ordre.
  • N’oubliez pas que l’Ordre peut se substituer à vous et se porter partie civile lors de la plainte.
Face à l’augmentation des vols et des attaques, l’Ordre des médecins et le ministère de l’Intérieur ont publié des recommandations pour protéger les cabinets médicaux et prévenir les conflits avec les patients. Vous trouverez également dans ce guide tous les conseils utiles pour vous protéger lorsque vous êtes en déplacement ou en visite à domicile.


Pour en savoir plus : Observatoire de la sécurité des médecins.


 Les chiffres :

  • 968 incidents ont été déclarés en 2016
  • 1 déclaration sur 2 ne comporte pas de suite
  • Dans 50% des cas le patient est l’agresseur
  • Les médecins généralistes sont les plus visés (65%) suivis par les ophtalmologues, les psychiatres, les dermatologues et les gynécologues/obstétriciens.

Contactez-nous

Recherchez votre agence

rechercher agences La MédicaleEn cliquant
sur la carte

Posez une question, informez-vous

Les assurances Médicale de France proposent des prestations spécifiques pour les métiers de la santé : découvrez les offres responsabilité civile pour professionnel de santé, la protection juridique du médecin, l'assurance emprunteur du professionnel de santé et les offres multirisques habitation pour protéger le lieu de travail